Halte aux idées reçues


Cet article est dédié aux mauvaises langues 🙂 Non je plaisante ! Mais pour vous expliquer un peu plus en quoi consiste mon travail et peut-être vous faire changer d’avis sur certains aprioris , voici des répliques que j’ai déjà entendu avec un petit argumentaire, bonne lecture !

« Ton appareil fait vraiment de belles photos »

Une des répliques les plus courantes, évidemment fausse :). Ce qui est vrai c’est que mon appareil fait des photos de bonne qualité, et encore cela n’est vrai que si on sait l’utiliser un minimum. C’est aussi une question d’objectif, pas d’appareil seul. Mais non, mon appareil photo ne fait pas de belles photos. Obtenir une belle photo, c’est déjà suggestif étant donné que l’on a pas tous les même gouts. Mais c’est avant tout une question de composition, de point de vue, et d’émotion qui s’en dégage.

Pour la plupart des personnes, si je leur prête mon appareil photo, il ne feront rien de mieux qu’avec leur compact ou leur téléphone. Au contraire, une personne initiée à la photo pourra faire de belles photos avec n’importe quel appareil, c’est uniquement la qualité de l’image qui sera éventuellement différente en fonction de l’appareil utilisé.

« Mon téléphone fait aussi de belles photos »

Pour faire suite au paragraphe ci-dessus, l’appareil ne fait pas le photographe. Oui il est possible de faire de belles photos avec son téléphone, mais la qualité d’image et le confort d’utilisation ne sera jamais aussi bien qu’avec un appareil photo professionnel. Voila pourquoi effectivement, il est quand même bien d’avoir du matériel de qualité.

« Sans soleil, les photos sont pas belles ! »

Quel est le premier réflexe que vous avez quand vous prenez une personne en photo? « Va au soleil que je te vois bien ».
Autant vous le dire tout de suite, nous photographes, nous détestons le soleil, ou plutôt disons la visibilité du soleil (parce qu’il faut bien de la lumière pour prendre des photos). Pourquoi?
Un soleil trop présent est synonyme de :
_ Ombres trop dures et disgracieuses
_ Transpiration s’il fait trop chaud sur la peau, ou des auréoles de transpiration sur les vêtements.
_ Yeux plissés car le soleil nous empêche de garder les yeux bien ouvert
_ …
Ne vous inquiétez donc pas si la météo n’est pas à son paroxysme le jour de votre séance photo, c’est encore mieux. Tant qu’il ne pleut pas c’est le principal !

« Retoucher ses photos c’est tricher ! »

Quand on parle de retouches, il ne s’agit généralement (cela dépend des cas) pas vraiment de retouches mais plutôt de développement. Si vous préférez, c’est l’équivalent de ce que l’on faisait avec les pellicules avant les appareils photos numériques.
Donc lorsque je « retouche » vos photos,  il s’agit principalement de réglages de luminosité, de couleurs, de recadrage … Cela n’exclue pas quelques petites retouches à proprement parler par-ci par-là. Par exemple un bouton qui a décidé de se pointer le jour J ou des poussières ou petits objets non désirés. Par contre, en aucun cas je ne me permettrais de modifier votre silhouette ou de supprimer des éléments (grains de beauté, cicatrices …) qui font partie de vous, c’est votre corps et je ne me donne pas le droit de le dénaturer.
D’autre retouches peuvent concerner des points plus précis, comme des rougeurs de peau dues au froid, des ombrages trop marqués dus à une lumière non optimale, …
Voici un exemple concret de retouche photo.

« Photographe c’est facile, il suffit d’appuyer sur un bouton … »

J’adore cette réplique 🙂
Bon, crevons un abcès dès le début. Comme dans n’importe quelle profession indépendante, être professionnel est avant tout être un chef d’entreprise. Donc soyez sûr que le temps que je passe à « appuyer sur un bouton » se résume à peu près 20% de mon temps. Malheureusement, le reste de mon temps se résume à être un chef d’entreprise.
Pour ce qui est de la photographie à proprement parler, il suffit effectivement d’appuyer sur un bouton pour faire des photos et c’est à la portée de tout le monde. Mais voila, faire de belles photos est une tout autre histoire. Connaitre son appareil et ses réglages, savoir composer une image, maîtriser un éclairage, gérer et faire poser une personne, traiter ses photos, toutes ces taches sont longues à apprendre. Et pour certaines de ces taches, il s’agit d’un apprentissage perpétuel.
Et enfin intervient le coté artistique. 100 personnes peuvent apprendre exactement la même chose, aucune d’elle ne fera les mêmes photos. Chaque photographe a un style qui lui est propre. C’est pour cela qu’il faut  avant tout regarder le travail d’un photographe avant de comparer les prix. En parlant de prix …

« C’est cher ! »

Je risque de ne pas me faire des amis avec cet argument, mais cela est pour moi indispensable. Et c’est valable pour moi, mais aussi pour n’importe quel indépendant. Prenons un de mes tarifs et décortiquons-le.
Une expérience à 150€ pour une heure de shooting. Cela donne donc 150€/h.
Sachant qu’il faut à peu près autant de temps en tri/retouche/administratifs avant et après la séance, on passe a 75€/h.
L’état me prélève environ 1/3 de mon chiffre d’affaire. on passe a environ 50€/h. Voila où on en est pour ce qui est de facile à compter.
Maintenant il ne faut pas oublier ce qui me coute de l’argent, mais qui n’est pas calculable facilement : publicité pour me faire connaître, formations, matériel couteux et qui s’use, du temps pour répondre à vos questions, mes trajets quand il n’y a pas de supplément, les périodes creuses …
Je ne tiens pas à faire une liste exhaustive pour justifier le moindre centime, mais je veux juste vous donner une idée de pourquoi mes tarifs peuvent paraitre cher, comme n’importe quelle prestations de service. Malheureusement, ce que je gagne est loin d’être ce que vous me payez. Mais gardez en tête que s’offrir de belles photos c’est effectivement un budget (et j’en suis conscient), mais c’est également s’offrir un souvenir que vous pourrez garder toute votre vie.

« Je connais quelqu’un qui fait plus pour moins cher … »

Oui et ce sera toujours vrai 🙂 . Vous trouverez toujours moins cher et vous trouverez toujours plus cher. Faire des photos, ce n’est pas comme changer un pneu, réparer des lunettes, ou acheter un ordinateur. La photographie est avant tout une histoire de sensibilité. Si vous mettez deux belles photos côte-à-côte, certains préféreront l’une, et d’autres préféreront l’autre. Par contre si vous mettez une photo ratée d’une coté et une belle photo de l’autre, le choix sera unanime pour la belle photo. Il faut donc comparer ce qui est comparable.
Il n’est pas impossible qu’un photographe amateur expérimenté soit plus doué à vos yeux qu’un photographe professionnel. C’est pourquoi il faut avant choisir un photographe en fonction de son travail et non pas de ses tarifs. Et si pour finir vous avez plusieurs photographes qui ont un travail qui vous plait autant les uns que les autres, on ne pourra pas vous en vouloir de laisser votre portefeuille décider.
Voici des exemples de la différence entre une personne lambda et un photographe expérimenté :

 

J’espère que cet article vous a plu. Si vous avez vous aussi des interrogations ou des aprioris sur le métier de photographes, je serai ravi de vous exposer mon point de vu en toute transparence. Bonne journée à vous les amis !

Seb